Clinique Vétérinaire des Docteurs Sachdé - 8 rue du Commerce - 32140 Masseube / Gers - Tél: 05 62 66 11 74

Notre élevage de Chevaux Miniatures dans le Gers | |
Notre équipe | Notre structure |
Consultations | Médecines alternatives - Niromathé | Médecines alternatives - Phytothérapie | Chirurgie | Comportement | Laboratoire vétérinaire | Aliments et accessoires |
Epilepsie | SDTE | à venir | à venir | à venir | à venir | à venir

Comportement: Les « 4F » de la peur ou du stress

Pour une recherche dans les pages de ce site, tapez le terme recherché dans la barre ci-dessous

Comportement: Les « 4F » de la peur ou du stress

 

 

Lorsque le chien se trouve dans une situation conflictuelle, une situation où il éprouve de la peur, de l’incertitude ou un stress, il a 4 possibilités de réagir que les anglophones appellent communément les « 4F » :

 

  1. Freeze = se FIGER
  2. Flight = FUITE
  3. Fool around = FAIRE le FOU
  4. Fight = FONCER à l’attaque

 

Ces réactions ne sont d’ailleurs pas propres aux chiens, mais il s’agit des quatre pulsions ou instincts élémentaires des animaux – humains inclus- qui ont été développés au cours de l’évolution afin d’assurer leur survie. Nous ne parlerons ici que des chiens et chats.
Laquelle des 4 stratégies le chien choisira lors d’un stress, dépendra de sa personnalité, de son vécu, de son expérience, mais aussi de sa race (prédisposition génétique à certains comportements par la sélection d’élevage) et bien évidemment aussi de la situation et de l’enjeu.
Il ne s’agit donc pas d’une cascade chronologique, mais le « choix » de la réaction est propre à l’individu et à la situation, et aussi conditionné par les réponses obtenues lors de ces choix. Toutefois si l’une des stratégies ne mène pas au but de l’apaisement et ne solutionne donc pas la situation de stress pour le chien, il passera inévitablement à l’une des 3 autres.
Ainsi un chien pourrait se FIGER lorsqu’une situation est trop éprouvante pour lui, lorsqu’il se sent menacé par exemple, mais si ça ne suffit pas pour faire disparaitre ce qui lui fait peur, il pourra très bien prendre la FUITE ou alors FONCER et passer à l’agression.

Voyons les 4F en détail maintenant :

Freeze = FIGER
Face à un stress, l’animal se fige. Il devient immobile, se raidit parfois et ne bouge plus.
Se figer est la réaction aux conflits la plus fréquemment adoptée par les chats. C’est ainsi que leurs maîtres sont souvent surpris de les voir si coopérants sur la table de consultation, alors qu’il en est tout autrement à la maison : ils sont simplement figés en espérant d’éviter ainsi le pire.
Chez les chiens, se figer  fait partie des signaux d’apaisement (= des signaux que les chiens montrent, des attitudes qu’ils adoptent pour essayer de désamorcer une situation critique et d’éviter un conflit). On peut par exemple observer lors de rencontres canines, qu’un chien pas très sûr de la situation s’arrête, il s’assied voire même se couche – il se fige, comme un lapin qui tente ainsi de devenir invisible. Mais il peut aussi se figer net dans le mouvement, tout en restant debout, comme s’il faisait « la statue ».
Les propriétaires de chiens très craintifs reconnaitront aussi cette situation, où le chien subitement s’arrête et refuse de continuer son chemin, d’avancer ou de venir vers le maître. Il peut alors aussi se coucher et rester ainsi sur place. Ce chien là sera souvent accusé à tort d’être têtu, mais en réalité il y quelque-chose qui le stresse, qui lui fait peur. Peut-être décidera-t-il finalement de suivre à contrecœur son maître, parce-que celui-ci s’éloigne, ou alors devant la sollicitation insistante du maître à le faire suivre, il pourra aussi prendre la fuite.

Flight = FUITE
Un animal craignant l’escalade d’une situation, peut d’emblée prendre la fuite s’il est particulièrement craintif ou si l’expérience lui a appris que c’est ce qu’il a de mieux à faire pour sortir indemne de la situation.
Sans aller jusqu’à la fuite, l’animal peut d’abord essayer de se faire tout petit… Le chat se recroqueville au fond de sa cage de transport, aussi loin qu’il peut, ou le chien se cache derrière les jambes de son maître, ou derrière un obstacle. Si ces stades précurseurs ne suffisent pas, l’animal prendra la fuite s’il en a la possibilité. S’il ne peut pas fuir physiquement (le chat en cage, le chien en laisse ou acculé), il lui faudra passer à l’un des autres « F », et ça pourrait bien être l’agression.

Fool around = FAIRE LE FOU
Tout comportement excessif du chien, que l’on considèrera comme anormal pour ce chien, est à considérer comme expression d’un grand stress. Ainsi le chien pourra par exemple sauter sur son maître, mordre sa laisse, aboyer, courir dans tous les sens, sembler explosif et hors de contrôle… il sera très vite accablé de ne rien écouter, le maître accusé de ne pas avoir éduqué son chien, alors qu’en réalité le chien est juste face à un stress insurmontable pour lui, face à une situation qu’il n’arrive pas à gérer autrement que par le jeu et la « folie »
« Faire le fou » est très rarement une réaction choisie par les chats, mais assez fréquemment adoptée par les chiens. Chez l’humain la parallèle serait le « rire nerveux », alors qu’en fait il n’y a rien de vraiment bien drôle.

Fight = FONCER
Voici la réaction qui nécessite le moins d’explication. L’animal passe tout simplement à l’attaque. Certains attaqueront de suite au moindre stress, parce-que c’est ce qu’ils ont appris qui « marche le mieux », d’autres attaqueront par la force des choses, parce-que nous auront ignoré leurs autres réactions, les 3 autres F éventuellement montrés. L’animal sera alors à tort classé agressif ou « dominant » (entre guillemets, car dénomination totalement erronée d’après les connaissances récentes en éthologie).

Quelle importance à connaître et reconnaitre les « 4 F » ?

Il est capital de reconnaître les réactions de nos animaux au stress, d’identifier comment ils expriment leur stress et comment ils essaient de se sortir au mieux de la situation.
Si nous ne reconnaissons pas les signes des 4F, aussi discrets soient-ils, l’animal sera inévitablement accusé d’être têtu, agressif, mal éduqué, alors qu’en réalité il exprime juste une grande détresse face à une tension ou une angoisse qu’il n’est pas capable de gérer autrement !
Si on ignore cette expression de détresse, qu’on « punit » ou force l’animal au lieu de l’aider à surmonter sa peur ou à se calmer, on risque de fortement aggraver la situation. L’animal perd alors la confiance qu’il nous a accordée, son stress ne fait qu’augmenter et tôt ou tard il sera tellement acculé qu’il ne lui restera plus que la dépression ou l’agression comme réponse.
Ainsi si votre animal montre un comportement inhabituel dans certaines situations, par exemple chez nous en consultation, ce n’est pas de sa faute ni de la vôtre. C’est simplement l’expression d’une grande appréhension ou peur, et il faut alors faire en sorte que ça se passe le mieux pour l’animal, sans le brusquer, sans augmenter encore son stress.
Quand les signes des « 4 F » sont présents au quotidien, il est nécessaire d’identifier ce qui perturbe l’animal, afin de trouver une solution pour enlever du stress ou donner une possibilité à l’animal de le gérer. Car le stress chronique peut avoir une incidence sur la santé. Des troubles intestinaux, cardiaques peuvent survenir, l’immunité peut être affectée… Chez le chat la cystite idiopathique est une pathologie fréquente due au stress chronique. Les animaux peuvent « déprimer », se replier sur eux-mêmes et ne plus exprimer leur joie de vivre, certains pourront devenir destructeurs et referont la décoration de votre maison, d’autres trouveront leur échappatoire dans le léchage excessif pouvant aller jusqu’à l’automutilation.

Il ne suffit donc pas de brider le comportement de l ’animal, mais il faut en identifier la cause afin de pouvoir l’aider et de pouvoir vivre avec lui en harmonie



clinique veterinaire Sachde GersAbout Us | Site Map | Mentions légales | ©2016 Clinique Vétérinaire Sachdé